Les Tsingy de Bemaraha

“Y marcher sur la pointe des pieds”

La réserve naturelle intégrale du Tsingy de Bemaraha est une région de l'Ouest de Madagascar inscrite depuis 1990 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle se trouve au nord du parc national Tsingy de Bemaraha. La réserve s'étend sur une superficie de 157 710 hectares à une altitude située entre 150 et 700 mètres.

Les Tsingy de Bemaraha, Madagascar

Un paysage karstique et un massif calcaire fortement déchiqueté forment un “tsingy” ou “forêt” d'éperons calcaires, paysage unique au monde. La réserve abrite d'autres manifestations karstiques telle la gorge de la rivière Manambolo (de 300 à 400 mètres de profondeur). La réserve de Bemaraha présente par ailleurs un paysage contrasté avec un relief vallonné et des pics élevés où des forêts primaires, des lacs et des mangroves servent d'habitat à diverses espèces d'oiseaux rares et de lémuriens.

Les Tsingy se présentent comme de véritables cathédrales de calcaire, constitués d'un réseau très dense de failles, de crevasses, de surfaces de blocs calcaires sculptés en lames ou en aiguilles acérées. Roches calcaires formées par un dépot de fossiles et de coquillages morts sous la mer il y a 200 millions d'années, et par la suite façonnées par l'eau des pluies il y a 5 millions d'années, les Tsingy offrent l'un des paysages les plus spectaculaires de la Grande Île

Il y a 300 ans, les Tsingy ont servi d'abri pour les "vazimba", les premiers occupants de Madagascar. Aujourd'hui ils deviennent un lieu de culte et de cérémonie pour la population riveraine. Etant donné que ces roches calcaires présentent une hydrologie karstique complexe, les Tsingy jouent le rôle de Château d'eau pour la région d'Antsalova.

Texte : Thompson Andriamanoro
Photos Pierre-Yves Babelon
Remerciements à Espace Mada

Vos commentaires :